Bretagne

Score global

Position

Score

8ème

Le Bretagne se place en huitième position

La Bretagne est deuxième sur les transports et les achats publics.
Elle est sixième sur la santé.
Elle se positionne en fin de tableau sur les autres sujets : neuvième pour la biodiversité et l'agriculture, onzième sur le bâtiment et dernière sur l'énergie.

Palmares région

SCORE par thème

Cliquez sur chaque thème pour connaître le détail du score.

énèrgie
Energie
13ème4/20
Santé environnementale
Santé environnementale
6ème11/20
Biodiversité
Biodiversité
9ème7/20
Transport
Transports
2nd9/20
Agriculture
Agriculture
9ème8/20
bâtiment
Bâtiment
11ème2/20
Achats publics Responsables
Achats publics responsables
2nd

énergie

Position

Score

13ème
4/20

Énergie

Position

Score/20

Consommation d'énergie

12 ème

2

Consommation d'énergie fossile

12 ème

1

Production ENR électrique

11 ème

4

Projets ENR électrique

9 ème

6

Production ENR thermique

5 ème

13

Projets ENR thermique

7 ème

8

Projets citoyens

5 ème

3

Sur l'énergie, la Bretagne est dernière

La consommation d’énergie est en hausse très importante : plus 0,65 % chaque année, alors qu’il y a urgence à réaliser une baisse annuelle régulière de 1,9 %. Cette augmentation concerne principalement le secteur des transports, et surtout l’agriculture avec une hausse de près de 10 % ! La Bretagne se retrouve donc en avant-dernière position.

La consommation d’énergie fossile (directement responsable des émissions de gaz à effet de serre) est encore plus préoccupante : elle augmente de 0,9 % annuels. Nous sommes très loin, d’une baisse de 5,5 % annuels, objectif minimal nécessaire pour respecter nos engagements européens visant à contenir le changement climatique.

La croissance de la production d’électricité renouvelable (solaire et bioénergies) reste très faible : elle est cinq fois moindre que la Nouvelle-Aquitaine, en tête sur cet indicateur.

Il en est de même sur les projets d’électricité renouvelable : la puissance attendue, d’à peine 140MW/million d’habitants, est trois fois moindre qu’en Nouvelle-Aquitaine.

La chaleur renouvelable (bois, solaire et déchets) est le seul indicateur où la Bretagne obtient la moyenne sur l’axe énergie. La production de chaleur renouvelable progresse de 32 Gwh/million d’habitants chaque année, ce qui permet à la Bretagne d’obtenir un score de 13/20 et la place en cinquième position.

Les projets de méthanisation se situent dans la moyenne : 420 Gwh annuels attendus par million d’habitants. La Région obtient un score de 8/20, et se place septième.

Enfin, avec un score de 3/20 sur les projets d’énergie renouvelable citoyens, la Bretagne se situe également en cinquième position.

Pour en savoir plus :
Rendez-vous sur notre page Méthodologie et données

Santé environnementale

Position

Score

6ème
11/20

Santé environnementale

Position

Score/20

Pollution de l'air

8 ème

11

Utilisation de pesticides

4 ème

12

Sur la santé environnementale, la Bretagne est sixième

Les épisodes de pollution de l’air ont augmenté  passant de quatre jours par an à une moyenne de dix, ce qui vaut à la Bretagne un score de 11/20 et la place en huitième position.

La Région réduit un peu l’utilisation des pesticides qui baissent de 1,6 % par an, ce qui lui vaut un score de 12/20. Nous sommes encore loin de l’objectif fixé par l’Etat français dans le plan Ecophyto II+ : il prévoit une baisse annuelle de 5 %.

Pour en savoir plus :
Rendez-vous sur notre page Méthodologie et données

biodiversité

Position

Score

9ème
7/20

Biodiversité

Position

Score/20

Utilisation des pesticides

4 ème

12

Qualité de l'eau (Nitrates)

5 ème

10

Artificialisation des sols

12 ème

5

Production biologique

9 ème

5

Surfaces en conversion

10 ème

5

Prélèvements en eau douce

10 ème

4

Sur la biodiversité, la Bretagne est neuvième

Le  meilleur score obtenu par la Bretagne (12/20) concerne l’utilisation des pesticides (indicateur également présent sur d’autres axes). On constate une légère baisse de 1,6 % par an. Nous sommes encore loin de l’objectif fixé par l’Etat français dans le plan Ecophyto II+ : il prévoit une baisse annuelle de 5 %.

Surprenant : le deuxième "meilleur" score (10/20) de la Bretagne concerne… la qualité des eaux de surface. Alors que la Région est connue pour ses pollutions catastrophiques aux algues vertes, alors que les condamnations de la Cour de justice européenne se sont succédées depuis 15 ans sans réaction à la hauteur du problème, comment expliquer ce score ? En réalité, en quelques années, la teneur moyenne en nitrates, ainsi que le le taux de prélèvements supérieurs à 40 mg/l, ont baissé de façon significative (respectivement – 3,2 % et – 0,4 point en moyenne annuelle). Ceci étant, les efforts doivent s’intensifier : la Bretagne reste une des trois régions les plus polluées, avec l’Île-de-France et les Pays de la Loire.

Tous les autres indicateurs biodiversité sont compris entre 4 et 5. Autrement dit, ils sont tous dans le rouge :

Les surfaces de production biologique ont augmenté très faiblement : la part de Surface Agricole Utile (SAU) consacrée au bio a augmenté annuellement d'à peine 0,7 point ; ce qui place la Région en neuvième position. Les surfaces en conversion atteignent moins de 1,60 % de la SAU, ce qui positionne la Bretagne parmi les quatre dernières Régions.

L’artificialisation des sols est préoccupante : avec annuellement 630 ha/km2 d'espaces naturels ou agricoles détruits, la Bretagne se classe avant-dernière, juste devant l’Île-de-France.

Enfin, la Région se place dixième sur les prélèvements en eau douce : ils augmentent de 2,7 % en moyenne chaque année.  

Pour en savoir plus :
Rendez-vous sur notre page Méthodologie et données

Transports

Position

Score

2nd
9/20

Transports

Position

Score/20

Consommation d'énergie

11 ème

4

Covoiturage

4 ème

11

Bornes de recharge

9 ème

9

Fréquentation des gares

2 ème

16

Trafic voyageurs TER

7 ème

5

Aménagements cyclables

Première

18

Trafic aérien

6 ème

2

Sur les transports, la Bretagne est deuxième

La Bretagne est première sur les aménagements cyclables avec un score de 18/20 : la croissance annuelle de l’ensemble des aménagements est de 254 km par million d’habitants, ce qui la classe première sur cet indicateur.

La Bretagne est deuxième sur la fréquentation des gares qui augmente de 5,8 % en moyenne annuelle. Ce taux est identique pour la fréquentation des TER, mais dans la mesure où d’autres Régions font beaucoup mieux, la Bretagne se retrouve en septième position.  

La région obtient un score de 11/20 sur les aménagements d’aires de covoiturage (2 169 places par million d’habitants), ce qui la place en quatrième position.

L’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques est faible : 525 par million d’habitants, soit moitié moins que les Hauts-de-France qui sont en tête.

La Bretagne obtient un score de 2/20 sur le trafic aérien : le nombre de passagers a augmenté de 6 % annuellement, ce qui est très préoccupant : le secteur aérien est responsable à lui seul de 4,4 % des émissions de gaz à effet de serre. C’est pourquoi la fréquentation doit baisser au même titre que pour les autres secteurs émetteurs de CO2.

Enfin, la Bretagne, augmente de façon significative sa consommation d’énergie fossile sur les transports : + 0,7 % annuels. Elle se retrouve parmi les trois derniers, en compagnie des Pays de la Loire et de la Corse.  C’est pourtant un des deux secteurs – avec le bâtiment - où des stratégies ambitieuses doivent être mises en œuvre pour atteindre les objectifs fixés au plan européen, à savoir une baisse de 5,5 % annuelle sur la consommation d’énergie fossile.  

Pour en savoir plus :
Rendez-vous sur notre page Méthodologie et donnnées

Agriculture

Position

Score

9ème
8/20

Agriculture

Position

Score/20

Production biologique

9 ème

5

Surfaces en conversion

10 ème

5

Utilisation de pesticides

4 ème

12

Consommation d’eau

2 ème

15

Consommation d’énergie

Dernière

0

Artificialisation des sols

12 ème

5

Dotation jeunes agriculteurs

2 ème

14

Sur l'agriculture, la Bretagne est neuvième

La Bretagne obtient trois scores au-dessus de la moyenne :

Les prélèvements d’eau dans l’agriculture baissent de 4,6 % en moyenne annuelle, ce qui place la Région en seconde position.

La Bretagne se place deuxième sur la modulation des aides à l’installation des jeunes agriculteurs, juste derrière la Corse. Cette aide, qui comprend le socle de base et deux critères clefs (engagements agroécologiques et aide « hors cercle familial »), atteint, en moyenne, 30 900 euros.

La Région obtient un score de 12/20 sur l’utilisation des pesticides (indicateur également présent sur d’autres axes) :  on constate une légère baisse annuelle de 1,6 %  en moyenne. Nous sommes encore loin de l’objectif fixé par l’Etat français dans le plan Ecophyto II+ : il prévoit une baisse annuelle de 5 %.

Les autres scores sont nettement moins bons :

Les surfaces de production biologique (indicateur également présent sur d’autres axes) ont augmenté très faiblement : la part de Surface Agricole Utile (SAU) consacrée au bio s’est accrue annuellement d'à peine 0,7 point ; ce qui place la Région en neuvième position. Les surfaces en conversion atteignent moins de 1,60 % de la SAU, ce qui place la Bretagne parmi les quatre dernières Régions.

L’artificialisation des sols est préoccupante : avec annuellement 630 ha artificialisés par km2, la Région se classe avant-dernière, juste devant l’Île-de-France.

Enfin, la consommation d’énergie (hors ENR) dans le secteur agricole augmente de 3 % chaque année, alors qu’elle devrait baisser en moyenne de 4,1 % (selon la Stratégie Nationale Bas Carbone). Ceci explique le score de 0/20 et sa dernière place.

Pour en savoir plus :
Rendez-vous sur notre page Méthodologie et données

bâtiment

Position

Score

11/20
2/20

Bâtiment

Position

Score/20

Consommation d'énergie

12 ème

0

Rénovations BBC

10 ème

1

Constructions passives

5 ème

2

Constructions neuves performantes

8 ème

2

Ecoquartiers

4 ème

13

Sur le bâtiment, la Bretagne est onzième

Le seul score au-dessus de la moyenne concerne le nombre d’écoquartiers et d’aménagements durables qui positionnent la Bretagne à la quatrième place.

La Région obtient un score de 2/20 sur les constructions neuves performantes certifiées, qui représentent à peine 3,9 % des constructions réalisées. Elle obtient le même score sur les constructions passives.

Les rénovations basse consommation (qui officiellement devraient être la norme) baissent de façon importante, ce qui vaut à la Région un score de 1/20 et une place de dixième.

Enfin, la Bretagne obtient un très mauvais score (0/20) sur la consommation d’énergie dans le secteur résidentiel/tertiaire et se retrouve avant-dernière. Elle fait partie des trois Régions qui ne réduisent pas leur consommation.  

Ce mauvais score est particulièrement inquiétant à plusieurs titres : d'abord, elle est  loin des objectifs de baisse nécessaire pour respecter nos engagements européens en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de lutte contre le changement climatique. Ensuite, parce que le secteur du bâtiment est celui sur lequel il est le plus facile de baisser sa consommation d'énergie. Sans compter qu'une baisse de consommation sur l'habitat bénéficie directement aux habitants en améliorant leur confort et leur pouvoir d'achat.

Pour en savoir plus :
Rendez-vous sur notre page Méthodologie et données

achats publics responsables

Position

Score

2nd

Sur les achats publics responsable, la Bretagne est deuxième

La Bretagne est une des huit Régions à s'être engagée sur un « Schéma de Promotion des Achats Socialement et Ecologiquement Responsables » (SPASER).

Depuis deux lois de 2014 et 2015, cet engagement est obligatoire pour toutes les collectivités dont les achats dépassent 100 millions d’euros annuels. Elle est largement recommandée pour toutes les autres.

Le SPASER de la Bretagne est particulièrement bien détaillé et les objectifs sont affichés de façon précise. Une organisation a été mise en place intégrant un comité de pilotage (politiques/services), une personne dédiée à l’animation du SPASER, un suivi de tableau de bord, un travail à la fois en interne (au sein des services) et à l’externe (avec les entreprises). La Bretagne se place en deuxième position après le Centre-Val de Loire.

Pour en savoir plus :
Rendez-vous sur notre page Méthodologie et données

Explorer les résultats des Autres régions

Auvergne-Rhône-Alpes Provence-Alpes-Côte d’azur Grand est Occitanie Normandie Nouvelle-Aquitaine Centre Val de Loire Corsica Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Pays de la Loire Hauts-de-France Ile-de-France

Restons en contact !

Merci ! Votre inscription est bien prise en compte.
Oops! Something went wrong while submitting the form.